Cirque La Compagnie

La compagnie

Le Cirque la Compagnie est une compagnie Franco-Suisse crĂ©Ă©e en 2014. Ses cofondateurs se sont rencontrĂ©s et formĂ©s Ă  l’Ecole de Cirque de MontrĂ©al. Leurs crĂ©ations prĂŽnent les valeurs du cirque en collectif oĂč l’entraide et le partage sont des valeurs fondatrices. L’acrobatie et le risque sont leurs axes de travail principaux.
La premiĂšre crĂ©ation de la compagnie est le numĂ©ro « Planche-Mat », mĂ©daillĂ©e d’or au Festival Mondial du Cirque de Demain en 2017. La compagnie se dĂ©marque par sa forte identitĂ© acrobatique, son humour, sa virtuositĂ© technique, les limites qu’ils ont envie de pousser et leur crĂ©ativitĂ©. Souvent, c’est de leur humour personnel que naissent leurs crĂ©ations originales et techniquement remarquables. Si l’on devine la singularitĂ© de chaque artiste au sein de cette compagnie, c’est surtout dans le groupe que le propos artistique fait sens. Ces personnages sont touchants par leur simplicitĂ© et leur humour est communicatif, provocateur. De lĂ  naĂźt leur premier spectacle pour l’espace public – « L’avis bidon – Face A » (2016), qui rencontre un vĂ©ritable succĂšs public. Ils crĂ©ent « L’avis bidon – Face B » (2017), version salle de la Face A. GrĂące Ă  ses crĂ©ations Le Cirque la Compagnie connaĂźt un rayonnement international.

Ces garçons rĂȘvaient d’avoir un chapiteau
 Ils ont rĂ©alisĂ©s leur rĂȘve avec leur nouvelle crĂ©ation « Pandax » (2021).

Herve-Bigey_carre-blackwhite

Les spectacles

Pandax Création 2021

L’Avis Bidon CrĂ©ation 2016

L’Ă©quipe

©Cirque La compagnie

Zackary ARNAUD

Acrobate, bascule coréenne, échelle libre

Il aime le voyage, la découverte
 Petit, sa peur du « monde » a failli le faire passer à côté du rêve qu’il vit maintenant, et du partage avec les autres.
Avec le cirque, il a trouvé un moyen d’expression et de communication. C’est un dialogue physique et gestuel plus que verbal qui s’instaure entre le public et lui. Zackary favorise le rire, la joie et même le questionnement. C’est un privilège, une passion !
Afin de poursuivre ses formations à l’ENACR (Rosny-sous-Bois) et à l’ENC de Montréal (l’École Nationale de Cirque), il quitte à 17 ans son hameau de Gaudoux (près de Auch dans le Gers). S’ensuit sa découverte du monde, sa confrontation à de nouvelles cultures et personnes. Il accède à une formation plus spécifique en planche coréenne. A travers ses engagements professionnels internationaux (Afrique du Sud, Emirats Arabes, Japon, Allemagne), il vit des rencontres qu’il qualifie de « chanceuses ».
Depuis « le petit garçon qui ne voulait pas s’entraîner à 10 ans, a bien grandi !», il est avide de spectacle, d’apprentissage, d’expérimentation et de rencontres avec le public.

©Cirque La compagnie

Baptiste Clerc

Acrobate, bascule coréenne

NĂ© le 22 juin 1991 Ă  DelĂ©mont, une petite ville dans le Jura, un petit canton en Suisse, un petit pays, tout cela pour lui donner de grandes ambitions… Durant son enfance, il dĂ©montre un goĂ»t certain pour le risque et la chute ! Un beau jour, le cirque a canalisĂ© son Ă©nergie et l’a transformĂ© en acrobate. Durant 10 ans, il dĂ©couvre de façon assidue le monde du cirque dans sa petite ville natale. Sous chapiteau, il est formĂ© aux bases des disciplines circassiennes. La dĂ©couverte du mĂąt chinois lui dĂ©clenche une motivation particuliĂšre et il s’y investit pleinement.

En 2011, il quitte famille et amis pour accĂ©der Ă  l’ENC de MontrĂ©al (l’École Nationale de Cirque). Ces 4 annĂ©es intenses de formation professionnelle confirment sa passion et l’envie de partager Ă  travers ses spectacles, oĂč mĂąt chinois et planche corĂ©enne interviennent en support majeur.

©Cirque La compagnie

Charlie Mach

Acrobate, bascule, chaises

Charlie a dĂ©couvert le cirque Ă  l’ñge de 12 ans. Pourquoi ? On ne sait pas. AprĂšs avoir dĂ©mĂ©nagĂ© de Bordeaux Ă  l’ñge de 3 mois, puis de Conflans-Sainte-Honorine (75) Ă  6 ans et enfin de La Rochelle Ă  11 ans, il s’inscrit Ă  l’école de Cirque de Bordeaux oĂč dĂ©butera sans le savoir, un goĂ»t passionnĂ© pour la piste. AprĂšs ces 5 annĂ©es Ă  l’école de Bordeaux, il se dirige dans le cirque de maniĂšre plus investie. L’école de Cirque de ChĂątellerault, constituera « l’équilibre » entre le cirque et les Ă©tudes. SĂ»r de lui, il embarquera ensuite dans le premier avion direction MontrĂ©al pour 4 annĂ©es à l’ENC de Montréal (l’École Nationale de Cirque). Charlie pratique alors tous les genres acrobatiques, dont les chaises acrobatiques avec lesquelles il est diplĂŽmĂ© de l’école, puis la bascule, le trampo-mur, le fil mou, et mĂȘme le lancer de couteaux. Il expĂ©rimente la tournĂ©e en caravane, puis monte la troupe : « le Cirque la Compagnie » pour y dĂ©velopper avec enthousiasme une synergie Ă  5 compĂšres.

©Cirque La compagnie

Boris Fodella

Acrobate, bascule coréenne

Depuis sa naissance en 1990 il baigne dans le milieu circassien et cela fait partie intĂ©grante de sa vie. Ses parents travaillent eux-mĂȘmes dans le milieu et l’inscrivent dĂšs l’ñge de 3 ans Ă  leur propre Ă©cole de cirque « Piste d’Azur ». Il poursuit son apprentissage « presque machinalement » et c’est Ă  l’ñge de quinze ans qu’il se rend compte qu’il veut en faire son mĂ©tier. Il passe son Bac avant de se lancer dans des Ă©tudes circassiennes plus sĂ©rieuses. Tout d’abord la classe prĂ©paratoire en 2008 Ă  l’école de ses parents (Piste d’Azur), puis en 2009 l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-bois, avec la planche corĂ©enne comme spĂ©cialitĂ©. Il y rencontre Zackary Arnaud, avec qui il monte un duo de bascule « Des gars de Planche ». Puis ils rejoignent l’ENC de Montréal (l’École Nationale de Cirque) en 2011 et sont diplĂŽmĂ©s en 2014. Il y vit toute cette richesse de rencontres et de mixitĂ© de cultures. Depuis, il allie travail en duo et travail en compagnie Ă  travers le monde.

©Cirque La compagnie

Nicolas Provot

Acrobate, Ă©chelle libre

Originaire d’un petit village français, non loin d’Angers dans le Maine et Loire, Nicolas dĂ©couvre le cirque Ă  l’Ăąge de 5 ans. Il passe son bac littĂ©raire option lourde « Art du cirque » au LycĂ©e Marcelin Berthelot Ă  ChĂątellerault, oĂč il dĂ©couvre l’Ă©chelle libre et l’acrobatie. Le baccalaurĂ©at en poche, il part pour 3 annĂ©es Ă  l’Ecole Nationale de Cirque de MontrĂ©al, oĂč il se perfectionne en Ă©chelle, acrobatie gĂ©nĂ©rale et jeu d’acteur. Il travaillera pendant deux ans avec Peter James, acteur confirmĂ© pour qui il a beaucoup de respect. Depuis, Nicolas s’Ă©panouis en se « baladant de contrats en contrats » avec Ă  la clef : rencontres, beaux moments de scĂšne, beaux moments de vie, beaux moments de doutes… En ses termes : « L’Ă©cole de la vie que je veux vivre ».