Qui sommes-nous ?

Créé en 1999, Émile Sabord a acquis sa légitimité en accompagnant la carrière d’Howard BUTEN/BUFFO puis celle des OKIDOK (Xavier BOUVIER et Benoît DEVOS). Aujourd’hui, Howard BUTEN a choisi de faire un break tandis que les OKIDOK poursuivent brillamment leur parcours artistique, la diffusion de leurs spectacles ayant été confiée par Pierre-Yves MABY à Léoumaprod.

L’ aventure permanente qu’est l’accompagnement d’artistes dans la durée -une des marques de fabrique d’Émile Sabord- se poursuit dans les domaines du cirque et du clown : avec des artistes confirmés comme ceux de la FAMIGLIA DIMITRI (le clown Dimitri, David, Masha, Nina Dimitri et Kay Leclerc) et d’autres plus jeunes mais tout aussi talentueux comme ceux du CIRQUE EXALTÉ (Sara DESPREZ, Angelos MATSAKIS et Emilliano FERRI), des BACCALÀ CLOWNS (Camilla PESSI et Simone FASSARI et de Hélène VENTOURA .

Sylvie SAUVAGE met depuis cinq ans son expérience au service de la diffusion des spectacles d’Émile Sabord et consacre son énergie au développement de ce «bureau d’accompagnement culture» fondé en 1999 par Pierre-Yves MABY, précédemment co-directeur du Théâtre du Galion.

Entreprise artistique et culturelle à statut associatif, Émile Sabord est épaulé par un conseil d’administration composé de passionnés de spectacle vivant, certains eux-mêmes professionnels, qui se réunit une fois par trimestre sous la présidence de Jean-Claude TUAL.

Émile Sabord souhaite privilégier le lien originel de l’artiste avec le public; dans cette perspective, la production tente de ne pas limiter ses rapports avec les directeurs de salles de spectacle au seul aspect marchand, mais considère d’abord ceux-ci comme des partenaires qui poursuivent ce même but : faire connaître à leur public des artistes qu’ils aiment.

Émile Sabord se positionne prioritairement dans le champ de l’Action Culturelle tout en assumant son rôle dans l’économie de marché du spectacle. Ainsi la production s’efforce-t-elle d’être attentive à la politique culturelle pratiquée par les établissements qui reçoivent « ses » artistes, à leur politique tarifaire, aux conditions matérielles d’accueil des artistes et du public, ainsi qu’à l’adéquation du spectacle vendu avec l’attente du programmateur.