Les Nouveaux Nez & Cie

Triiio Crédit Daniel Michelon 35

Spectacle :

Triiio Création 2016

Voir les dates

La Compagnie

«  Notre passion pour le clown oscille entre la tradition et la création, le populaire et l’expérimental. Nous explorons des nouvelles écritures et des nouvelles confrontations avec le public pour la figure du clown. L’envie est de créer un spectacle dans lequel l’univers très personnel des trois clowns cohabite avec ce qui est, chez des clowns de piste, plus direct et immédiat. Aujourd’hui le rire est presque exclusivement basé sur la blague, la vulgarisation ou l’autodérision. Ça n’engage rien de profond. Le rire que suscite le clown vient du ratage. Il est toujours tragique. Il nous fait penser à nous-­mêmes. Avec le clown nous avouons l’imperfection de l’homme. »

Gabriel Chamé Buendia – Heinzi Lorenzen – Alain Reynaud

Alain Reynaud

Félix Tampon

Clown, musicien, metteur en scène, formateur

« Il est l’un des rares clowns au présent à incarner toute la palette des personnages clownesques d’hier et aujourd’hui. Il débarque fusant de toutes parts comme un clown-orchestre, chef de bande des aventures circassiennes les plus folles. Puis, il devient l’auguste perdu, dépassé par les événements qu’il a suscités, ou encombré par les objets louches qu’il transporte dans son habit de majordome trop court, portant haut toutes les couleurs de la fête qu’il a toujours voulu faire naître. Enfin, il se pose comme un solitaire parmi les solitaires en nous envoyant ses complaintes d’orphéon populaire, sur l’accordéon émouvant de son enfance qu’il n’a jamais quittée.  » – André Riot-Sarcey

Heinzi Lorenzen

Fritz

Clown

C’est  un  clown  préoccupé,  cruel et tendre à la fois. Avec son corps décalé, ses mouvements saccadés et sa présence dense et étrange, il évolue comme une figure aux traits cubistes. Chaque  geste qui se présente devant lui réveille sa curiosité. Il semble venir d’un autre temps, un temps où l’on pouvait donner vie à un objet uniquement par la force de son  imaginaire.  Il  vit  dans  un  rapport

singulier au monde, le quotidien est constamment  transfiguré  en  sa présence. C’est un personnage  complexe,  étrange  et  attachant,  qui  nous fait oublier que les choses qu’il raconte sont parfois monstrueuses.

Gabriel Chamé Buen­dia

Piola

Clown

« La première chose à dire de Gabriel Chamé, Piola, c’est qu’il est très drôle et cela tombe bien. Pour un metteur en scène dramaturge, il est parfois difficile de travailler avec lui. Il a cent idées par seconde, c’est un génie de l’improvisation.  Heureusement,   c’est aussi un  poète et ça  le  calme. Avec lui, on passe des frères Marx à Borges, mais au fond, c’est la même chose. Gabriel a la pudeur de ses désarrois, le talent de faire de sa blessure un sourire qui s’ouvre sur l’extérieur. C’est un comique intraitable. Il joue à merveille de son corps tout en suivant le rythme du public. C’est un fantaisiste doublé d’un humaniste. Un arpenteur du cœur humain. Un grand clown. » – Alain Gautré