Compagnie Alamourak

Alalmourak

Spectacle :

Urbis & Orbis Création 2017

Voir les dates

La Compagnie

Mathieu Santa Cruz et Guilhem Fontès travaillent ensemble depuis près de huit ans au sein de la compagnie de cirque contemporain AKOREACRO, ce qui représente la création de deux spectacles et environ 650 représentations, mais aussi d’innombrables discussions, des découvertes, des partages artistiques (littérature, musique, bande dessinée), des centaines d’heures de route, de répétition et d’improvisation, et au final de vraies affinités humaines et artistiques.
Ils se lancent aujourd’hui dans une nouvelle création de taille plus modeste pour y développer leur goût pour les histoires, le nonsense, la musique et les images.
En plus de leurs disciplines de formation et du travail développé sur scène durant ces huit dernières années, ce nouveau spectacle leur offre l’occasion de créer un univers plus intime, plus fragile, en s’appropriant de nouvelles techniques mises au service de leur imaginaire.

Guilhem Fontes

Passionné depuis l’enfance par la musique, le dessin, la littérature et les reptiles disparus, je suis finalement devenu musicien de formation. J’ai suivi un apprentissage classique (prix de piano du CRR de Lille, diplôme du Conservatoire royal de Bruxelles, Master 1 de musicologie, cursus en jazz à l’IMFP) tout en développant une pratique personnelle de l’improvisation et de la composition ouverte à de nouveaux langages (musiques traditionnelles, jazz, improvisation libre, collaborations pluridisciplinaires). Je poursuis aujourd’hui mon chemin musical accompagné d’un piano dans lequel j’insère parfois boulons et autres pinces-à-linge, d’une clarinette alto et d’un Fender rhodes propice aux explorations électriques. En 2009, je rencontre la compagnie de cirque contemporain AKOREACRO. Je participe à la création, à la composition musicale et aux tournées des spectacles Pfffffff et Klaxon à travers l’Europe et le monde. Je me retrouve sur scène à jouer un personnage et prends goût à cette autre facette de mon métier.
En 2014 je cofonde le quartet de jazz KHAA Project qui explore les territoires d’une Méditerranée imaginaire à travers un travail sur les rythmes asymétriques, le rapport modalité/harmonie, et laisse une grande place aux improvisations. En 2016 je créé Le chant du Dimétrodon avec Baltazar Montanaro (violons), un projet plus chambriste d’improvisations autour de textes littéraires notamment, dans lequel j’utilise le piano préparé. Pour 2017, outre la création d’Urbis et Orbis je prépare la composition et l’enregistrement de la musique du spectacle de Basile Narcy, ECLIPSE.

Mathieu Sant Cruz

D’aussi loin que je me souvienne le jeu sous toutes ses formes a toujours été au centre de ma vie, et de plus en plus au centre de mon travail. Après avoir profité au collège d’un cursus musique/étude où la découverte de la « grande musique » a éveillé chez moi une curiosité sans cesse grandissante, j’ai intégré une option théâtre au lycée. J’ai
ensuite voyagé entre les villes et entre les moyens d’expressions.
D’abord Aix-en-provence avec la Cie Grenade de Josette Baïz puis le CCN d’Angelin Preljocaj, deux structures dans lesquelles j’apprends la danse au contact de grands professeurs. Puis j’intègre l’ESAC à Bruxelles, et en tant qu’« élève libre » je bénéficie des cours d’équilibre de Slava Kukuchkin avant de partir, avec son aide à l’académie du cirque de Kiev, en Ukraine. À mon retour, en avril 2009 j’intègre la Cie AKOREACRO en tant que guitariste et beat-boxer. C’est le début d’une tournée incessante de 8 ans durant laquelle je vais apprendre la batterie et la banquine. En 2014, je me lance dans la réalisation vidéo et entame dans ce cadre une collaboration avec le groupe MAZALDA et le Cie de danse hip-hop DYPTIK En 2016 je sors mon premier court-métrage. En 2017, en plus du spectacle, la réalisation va prendre une part importante de ma vie professionnelle.